C’est en 1979 que le Dr Jacob Harich, médecin et physicien (Lauréat du prix Einstein), remarquait que les pépins de pamplemousse qu’il avait jeté dans son compost ne pourrissaient pas.
Il fit immédiatement des recherches et découvrit que l’extrait obtenu en pressant les pépins se révéla être un puissant germicide capable à lui seul d’inactiver des virus, des levures, des champignons, des parasites, des vers aussi bien que des bactéries.
L’extrait de pépins de pamplemousse s’est avéré efficace sur une grande quantité de micro-organismes. Sa très large action thérapeutique est étonnante. Il apparaît pourtant que l’extrait de pépins de pamplemousse n’affecte aucunement la flore bactérienne saine de l’intestin, et respecte en particulier les bifidobactéries et les lactobacilles. De plus, le produit n’a aucun effet secondaire, et n’est pas toxique aux doses prescrites.

Le pépin de pamplemousse contient une substance qui semble plus efficace et plus inoffensive que tout antibiotique connu à ce jour. De nombreux instituts de recherche mondiaux lui découvrent vite de vastes propriétés.

L’extrait de pépins de pamplemousse s’avère très efficace non seulement dans l’élimination de virus et de bactéries mais aussi dans celle de champignons et de parasites.

En comparaison, l’efficacité d’antibiotiques conventionnels se limite aux seules bactéries. L’extrait de pépins de pamplemousse concentré renforce les défenses immunitaires .

Parmi tous les compléments alimentaires, l’extrait de pépins de pamplemousse bio se distingue par son utilisation en cas de nombreuses affections.

Les recherches montrent que l’extrait de pépins de pamplemousse bio agit avec succès contre 800 types de bactéries et virus, 100 sortes de champignons, ainsi qu’un grand nombre de parasites.

L’extrait de pepins de pamplemousse ne détruit pas les bactéries bénéfiques (il ne touche pas la flore intestinale)
Son action anti-microbienne se développe à une concentration moyenne de 1000 pmm (parts par million) ce qui correspond à 8 gouttes par verre d’eau environ.

  • Des essais comparatifs en concurrence avec 30 antibiotiques puissants et 18 antimycotiques ont été établis par des équipes de recherche internationales. Dans chaque essais, l’huile de pépins de pamplemousse étant d’un effet équivalent ou supérieur sur les souches présentes.
  • Le produit est dépourvu de toxicité. Il faudrait absorber 4000 fois la dose normale pour atteindre des effets d’empoisonnement.
  • L’extrait de pépins de pamplemousse aide les défenses immunitaires, alors que les antibiotiques classiques les inhibent.
  • Au niveau intestinal, alors que l’extrait des pépins de pamplemousse inhibe les bactéries nocives, il ne touche absolument pas aux indispensables bifidus et ne diminue que très peu les lacto-bactéries. De plus, l’ensemble de la flore se trouve améliorée.
  • Normalement, ce produit ne fait l’objet d’aucune réaction allergique. Néanmoins, selon les statistiques, il y a environ 3% des personnes qui présentent une allergie aux agrumes en général. Dans ce cas, ces personnes doivent commencer par des doses minimales.

On l’utilise dans :

  •     les maladies gastro-intestinales
  •     les infestations par levures
  •     les refroidissements en tous genres
  •     les infections ORL
  •     les mycoses de la peau et ongles
  •     les infections urinaires
  •     la fatigue chronique
  •     les candidoses
  •     les diarrhées
  •     les grippes
  •     les mycoses
  •     les pellicules
  •     les verrues
  •     les excès de transpiration
  •     les eczémas
  •     les gingivites
  •     les intoxications alimentaires
  •     le choléra
  •     la désinfection des blessures
  •     la désinfection de l’eau à boire

Applications aux animaux

Mais c’est surtout dans les élevages que l’extrait de pépins est utile. Il permet de soigner les animaux qui souffrent d’infections fongiques (pulmonaires ou autres). On s’en sert pour nettoyer le pis des vaches ou les sabots des chevaux, ainsi que les cages et les salles. On l’ajoute préventivement à l’eau à boire ou à la moulée afin de réduire les risques de contagion par les bactéries pernicieuses, telles que Escherichia coli et Salmonella.
On le croit même assez puissant pour combattre la fièvre aviaire. Il est connu pour stimuler le système immunitaire des animaux, ce qui a pour effet de diminuer les besoins en médicaments de même que les taux de mortalité.
Il détruit les bactéries, les virus et les autres parasites intestinaux sans s’attaquer aux bactéries utiles. En éliminant les microorganismes indésirables, il stimule l’absorption des nutriments.
Enfin, administré sous la forme d’un jet pulvérisé, il peut soigner les affections buccales. Pour les éleveurs d’animaux biologiques, qui ne sont pas autorisés à soigner leurs animaux aux antibiotiques, c’est là une aide des plus précieuses.

Pour la désinfection des étables, 10 ml d’extrait pour 10 litres d’eau.
Pour les maladies des aquarium et les algues, 10 gouttes par litre d’eau.

Application aux plantes

Dans les pays chauds, la conservation des fruits et légumes pose un gros problème (pourriture,
moisissure). Ce produit a trouvé un grand champ d’application dépourvu de toxicité et très efficace, y
compris pour la désinfection des viandes, des poissons et des céréales. La conservation peut ainsi être
multipliée par 3 ou par 4.
Les agriculteurs danois se servent de l’extrait pour lutter contre les ravageurs dans les champs de
pommes de terre, de carottes et de poireaux.
Contre les pucerons et divers prédateurs, champignons, moisissures, etc. une pulvérisation à raison de
6 à 8 gouttes par litre d’eau; d’autres concentrations peuvent être envisagées selon les cas.

Applications diverses

Dans l’industrie cosmétique, on commence à utiliser l’extrait de pépins de pamplemousse pour remplacer les produits chimiques de conservation souvent toxiques.
Des essais concluants ont été effectués dans les hôpitaux dans la désinfection des locaux de lalingerie, la stérilisation des blocs opératoires et appareils médicaux. On aurait donc la parade auxmaladies nosocomiales dues aux souches résistantes aux antibiotiques.
Des tests post-opératoires sur la désinfection de la peau donnent un résultat de pouvoir germicide de 100% avec l’extrait de pépins de pamplemousse, contre 72% avec l’alcool.
L’extrait de pépins de pamplemousse peut avantageusement remplacer le chlore dans l’eau potable, celui-ci étant très toxique. John R. Curson, du service de l’environnement d’Amadella (USA) a démontré que l’adjonction de 350 litres d’extrait dans un million de litres d’eau faisait baisser d’une façon durable le nombre de colibacilles fécaux à 1 pour 100 ml alors que la norme autorisée est de 200 pour 100 ml.
En Thaïlande et en Amérique du Sud, on a commencé à introduire ce mode d’assainissement de l’eau dans les piscines à la place du chlore.